Qu'est-ce que la Chromothérapie ?

Aujourd’hui l’usage de la lumière comme agent thérapeutique est rentré dans notre quotidien, si bien que de nombreux hôpitaux, médecins et dermatologues offrent à leurs patients la possibilité d’être soigné par la chromothérapie, une technique de soins énergétiques par les lumières colorées et les compléments de lumière qui se voit finalement acquérir ses lettres de noblesse auprès des scientifiques. Il existe plusieurs formes de chromothérapie, aussi appelée chromathérapie ou couleur thérapie.

Chromothérapie Énergétique

Dite couleur thérapie traditionnelle, c’est la plus ancienne, elle est pratiquée par les naturothérapeutes

Chromothérapie Scientifique

Utilisée par les médecins elle est plus récente et elle prend le nom de photobiomodulation

Chromothérapie Psycho-Thérapeutique

Elle permet d'améliorer le confort des patients soufrant de troubles psycho-affectifs

Un grand pas pour la science !


Astronaute dans l'espace, station spacialle, chromothérapie et la NASA Une guérison inattendue :

Ces dernières années la chromothérapie a fait l'objet de recherches médicales et scientifiques sérieuses, elle fut aidée en cela par la NASA. Celle-ci, lors d'un vol spatial s'est rendu compte qu'un astronaute ayant travaillé avec les mains placées sous une source de lumière rouge, avait cicatrisé beaucoup plus rapidement que prévu. En effet, l'astronaute en question a, de façon totalement inattendue, guéri d'une blessure à la main qui aurait dû attendre son retour sur terre pour être parfaitement résorbée, car dans les conditions de micro-gravité des vols spatiaux la cicatrisation est très lente.

des couleurs pour nos astronautes :

L'agence spatiale s'est demandée si cette guérison n'était pas le fait de la lumière rouge utilisée pour l'expérience. Elle a préconisé au département de microchirurgie plastique du collège médical de Wisconsin de faire des recherches sur ce type de lumières colorées. Celles-ci ont confirmé l'extraordinaire pouvoir cicatrisant de la couleur rouge. Ces recherches extrêmement complètes et sérieuses ont fait l'objet de nombreuses publications scientifiques qu'il est aujourd'hui possible de consulter sur internet.

Découvrez le matériel et les instruments
de chromothérapie Lumencure®
ils sont à la pointe de la technologie

Définition de la Chromothérapie : 


Séance chromothérapie, femme sur table de massage reçoit soins lumières colorées.  Lampes luminothérapie bain de couleurs La santé par la lumière et les couleurs !

La chromothérapie est une technique de santé complémentaire, utilisée par les naturopathes et les patriciens énergéticiens. Elle permet d’apporter à l’organisme les compléments de lumière nécessaires au maintien du bien-être. Les lumières colorées utilisées sont projetées sur différentes parties du corps en fonction des besoins et les couleurs sont choisies pour leurs actions en relation avec leurs propriétés particulières et selon l’effet d’ajustement que le praticien chromothérapeute désir obtenir. 

Les couleurs peuvent êtres administrées
  • Sous forme d’immersion colorée dans la pièce de relaxation.
  • Sous forme de bain de couleurs sur l’ensemble de corps
  • Sur une partie spécifique de la peau nécessitant d’être stimulée.
  • En regard des organes, de zones particulières ou sur les chakras.
  • Sur des points réflexes spécifiques tels que les points d’acupuncture (chromo-puncture) ou les points d’auriculothérapie (auricolor-puncture).
Entretient de la santé !

En chromothérapie, les compléments de lumière colorée s’avèrent être un soutient fondamental au maintient de la forme cellulaire, organique et corporelle générale. Ils sont indiqués pour entretenir la santé dans de nombreux cas de déséquilibres énergétiques et s’avère êtres un merveilleux soutient de la forme dans de nombreuses pathologies. Bien que les couleurs ne soient en aucun cas des médicaments et qu’elles ne « Soignent » pas les maladies (voir le rappel en bas de page), elles peuvent accompagner sans risque, et sous la surveillance d’un personnel de santé qualifié, les soins médicaux traditionnels. De nombreuses spécialités sont concernées telles que :

Dermatologie : Vergetures, eczéma, psoriasis, acné, acné rosacée, vieillissement cutané, dermatoses, varices, cellulite, couperose, érythrose, cerne, engelures, angiome, escarres, petits coups de soleil…

Traumatologie : Petits hématomes externes et internes (même anciens), traumatismes, chocs, coups, plaies, cicatrices, entorses, déchirure musculaire, rupture tendineuse, petites blessures, coupures…

ORL et Pneumologie : Toux, sinusite, laryngite, otite, rhume, bronchite, grippe, rhinites allergiques (rhume des foins), rhino-pharyngite...

Rhumatologie : Rhumatisme, arthrite, polyarthrite, arthrose, courbatures, inflammations et douleurs articulaires et musculaires, élongation musculaire, sciatique, tendinite, torticolis, syndrome du canal carpien…

Neurologie : Dystonies neurovégétatives, agitation, angoisse, anxiété, chocs émotionnels, dépression latente, séparation, difficultés d’endormissement, insomnie, sensibilité exacerbée, stress, surmenage (personnel, professionnel ou scolaire chez l’enfant), tristesse, déséquilibre affectif (rupture sentimentale, manque affectif, solitude, séparation…), dyspnées, asthme nerveux, psychoses et obsessions sexuelles, spasmes musculaires d'origine nerveuse, rhumatismes d'origine nerveuse…

Pour en savoir plus vous pouvez suivre la
 Formation de chromothérapie pratique
 enseignée par Pierre Van Obberghen

Principes de Fonctionnement de la Chromothérapie énergétique


Soin par les lumières colorées, femme sur table de massage vue de côté, chromo-puncture méthode lumencure Propriétés thérapeutiques des couleurs :

En chromothérapie les couleurs possèdent des propriétés thérapeutiques qui leurs sont propres. Par exemple les couleurs chaudes telles que le rouge, l’orange et le jaune sont considérées comme étant stimulantes et tonifiantes alors que les couleurs froides comme le cyan, l’outremer et le bleu nuit sont calmantes, apaisantes et relaxantes. Le vert pomme, le vert forêt et le vert turquoise sont nettoyants, équilibrants et purifiants, alors que le pourpre, le magenta et le rouge écarlate sont des couleurs nutritives et cicatrisantes.

Polyvalence :

La chromothérapie est une technique de santé complémentaire qui s’intègre parfaitement aux diverses méthodes de soins, tant traditionnelles que alternatives. Elle est la plupart du temps parfaitement appréciée des patients car elle est agréable, indolore et dépourvue d’effets thérapeutiques indésirable.

La Chromothérapie : une méthode de santé moderne qui est vieille comme le monde !

La lumière est à l'origine de la vie sur la terre. Tout être privé de source lumineuse va dépérir, même si l'on pourvoit à ses besoins vitaux. Les ondes que nous appelons "Couleurs" ne sont pas seulement agréables à regarder. Ce sont aussi de puissantes énergies. Chacune d'elles émet des vibrations spécifiques, qui influencent les cellules vivantes. Certes, les yeux comptent parmi les organes les plus sensibles aux rayons colorés, puisqu'ils recueillent les informations visuelles et les transforment en signaux qui sont ensuite décryptés par le cerveau. Mais la lumière traverse aussi la peau, les muscles et même le squelette, déclenchant des modifications chimiques des tissus. Le monde et l'homme sont constitués d'énergies imperceptibles, le corps humain reçoit les ondes des différentes couleurs, qui ont la capacité de le nourrir et de le soulager. 

La Chromothérapie : une technique qui remontent à des époques ancestrales

Les Égyptiens se soignaient déjà en buvant une eau "thérapeutique" longuement exposée aux rayons du soleil dans une bouteille de verre teinté. Les Chinois se réfèrent à la coloration du visage pour établir leur diagnostic. La médecine ayurvédique, originaire de l'Inde, considère que les chakras, ces sortes de plexus nerveux localisés sur divers endroits du corps, agissent comme des prismes, en rassemblant et renforçant la couleur qui nous entoure. 

Les couleurs favorisent l'auto-guérison

La thérapie par les couleurs considère que les couleurs induisent un processus d'auto-guérison énergétique. Comme en acupuncture , c'est l'organisme lui-même qui, réveillé par l'onde colorée, va se donner les moyens de régler le trouble en stimulant l'énergie déficiente ou, à l'inverse, en calmant l'énergie excédentaire. Plus communément, une séance de Chromothérapie consiste à projeter des rayons de lumière colorée à l'aide de puissants projecteurs, de stylets ou de torches lumineuses. Les étudiants peuvent se procurer ces lampes dans notre institut spécialisé ou les fabriquer en suivant les indications données dans nos cours. Certains de nos praticiens focalisent la couleur sur une région du corps ciblée, par exemple, sur les points de réflexologie ou d'acupuncture. D'autres proposent aux patients un véritable bain de couleur, façon séance de solarium, ou une irradiation des yeux.

Pour en savoir plus sur la chromothérapie vous pouvez lire le
 Traité de couleur thérapie pratique
 vous le trouverez dans toutes les bonnes librairies

Méthode de projection des couleurs en chromothérapie énergétique


Séance chromothérapie, visage de femme vue de côté avec lumière colorée dans oreille, auriculo-thérapie méthode lumencure Les moyens de traitement :

Une séance de chromothérapie classique telle qu'elle est définie par l'Institut de la couleur inclut généralement, en plus du bain de couleur global, le traitement d'une ou de deux zones locales auquel s'ajoutent éventuellement quelques unes des zones réflexes qui leur correspondent.

Les bains de couleurs

Ils consistent à immerger tout le corps dans une lumière colorée, émise par un projecteur capable de diffuser de la lumière sur une très large étendue. Le projecteur utilisé en chromothérapie est placé au plafond, au-dessus de la table de massage ou du lit, de telle sorte que sa lumière puisse englober l'ensemble du corps. Cette méthode de projection est la forme la plus basique de la chromothérapie, elle n'en est toutefois pas moins terriblement efficace et, si vous ne deviez utiliser qu'une seule méthode de projection, il est conseillé que vous optiez pour celle-là. Une autre méthode, proche de celle mentionnée ci-dessus, consiste à regarder durant un certain temps une lumière colorée projetée sur un mur ou diffusée par un écran.  Cette méthode, où les effets de la lumière colorée passent essentiellement par les yeux, est très valable. C'est généralement la méthode qui est choisie par les psychothérapeutes et par ceux qui désirent utiliser la couleur dans le cadre d'un travail orienté sur la résolution des conflits affectifs ou émotionnels. Les bains de couleur agissent de façon globale, ils visent principalement à infuser les couleurs dans l'ensemble de l'organisme de telle sorte que chaque partie de celui-ci puisse en profiter pleinement. Bien que cette méthode de chromothérapie ait une action très marquée sur le psychisme et sur l'affect, elle n'en reste pas moins efficace pour traiter des déséquilibres directement liés à la physiologie énergétique quand ceux-ci concernent l'ensemble du corps, comme c'est le cas par exemple pour la fièvre ou pour l'hypothermie. Les bains de couleur ont l'avantage de laisser le patient et le thérapeute libre de leurs mouvements, c'est pourquoi ils sont très appréciés des masseurs et des esthéticiennes.

Les projections locales

Elles consistent à immerger seulement une partie du corps dans une lumière colorée, émise par un projecteur spécialement conçut pour la chromothérapie et capable de diffuser de la lumière sur une étendue restreinte. Le projecteur de chromothérapie est placé sur un pied coulissant et articulé de telle sorte qu'il puisse être déplacé au niveau de la zone ou du chakra devant être traité. Cette méthode de projection permet d'influencer la physiologie énergétique de façon locale, de traiter les zones corporelles, les organes lésés ou perturbés et les chakras en déséquilibre. 

Les micro-réglages

Ils consistent à stimuler des points d'acupuncture, ou des zones réflexes, à l'aide de lumières colorées émises par un projecteur de chromothérapie capable de diffuser de la lumière sur une étendue très restreinte. Le projecteur se présente généralement sous la forme d'un petit stylo ou d'une sonde que l'on peut aisément tenir à la main et au bout duquel émerge un fin pinceau de lumière. Cette méthode de projection permet d'influencer par voie réflexe, à distance, un organe, une zone corporelle ou un chakra qui est perturbé ou qui nécessite un équilibrage particulier. Elle travaille de façon subtile et permet d'effectuer de très fins réglages. La méthode est appréciée par les réflexologues et par les acupuncteurs. 

Stages Chromothérapie 2018 - 19

Starter

3 Jours
  • France
  • Belgique
  • Suisse

Advance

2 Jours
  • France
  • Belgique
  • Suisse

Master

2 Jours
  • France
  • Belgique
  • Suisse

diplôme

2 Jours
  • France
  • Belgique
  • Suisse

Un Certificat de Consultant Couleurs est remis aux élèves après chaque Stages de Chromothérapie. Un Diplôme de Praticien en Chromothérapie (Certifié Lumencure) est remis aux élèves ayant suivi les stages Starter, Advance, Master et réussi avec succès les examens. En Suisse, sous certaines conditions, les praticiens Chromothérapeutes peuvent obtenir un statut de reconnaissance auprès des organismes d'agrégation, des assurances complémentaires et des institutions cantonales.

La Chromothérapie Scientifique


Séance chromothérapie scientifique, femme sur table de massage reçoit soins lumières colorées.  Lampes luminothérapie bain de couleurs La photobiomodulation

La photobiomodulation ou photothérapie est la version contemporaine et scientifique de la chromothérapie. Elle désigne un ensemble de techniques médicales utilisant comme agent thérapeutique la lumière, quelle que soit sa couleur ou son niveau énergétique. Cette nouvelle méthode de traitement permet d’agir sur une grande variées d’affections. On la retrouve sous des formes diverses et sous de nombreuses dénominations telles que :

  • Photobiomodulation
  • Photothérapie
  • Photobiostimulation
  • Photo-médecine
  • Photonthérapie
  • Luxthérapie
  • Luminothérapie
  • PDT Photothérapie dynamique
  • LEDP (Light Emitting Diode Phototherapy)
  • LEPT (Low Energy Photon Therapy)
  • LLLT (Low Level Light Therapy)
Une technologie d'avant-garde :

Le terme de Photothérapie est issu du grec phôs : lumière, et thérapéia : traitement. Cette technologie thérapeutique d’avant-garde est maintenant reconnue par de nombreux, médecins, dermatologues et autres thérapeutes à travers le monde, elle fait depuis quelques années l’objet de nombreuses publications scientifiques incontestables démontrant son mode d’action et expliquant le traitement de quantités de pathologies. Elle est actuellement le plus souvent effectuée à l’aide de lampes équipées de diodes électroluminescentes (LED).

La photothérapie, que nous appellerons ici aussi le plus souvent « Photobiomodulation » ou « Chromothérapie Scientifique », est basée sur le résultat de recherches et d’expériences rigoureuses effectuées dans des laboratoires scientifiques et dont les résultats pour la plupart sont aisément reproductibles. Elle offre une voie très prometteuse à l'arsenal thérapeutique, tout particulièrement en ce qui concerne le traitement de différentes pathologies de la peau et des tissus superficiels, mais aussi dans bien d’autres domaines thérapeutiques qui sortes largement du cadre de la dermatologie, en effet c’est presque toute les branches de la médecine qui sont concernées.   

Utilisation des LED en chromothérapie scientifique

Voici déjà 30 ans que sont apparues les premières publications scientifiques concernant l’usage médical des lasers de basse puissance. Depuis l’hors c’est des milliers d’études scientifiques qui ont été publiées au sujet de la lumière. Dans le plus grand intérêt des patients, le traitement à l’aide de LED (diodes électroluminescentes) et de LASER basse puissance est passé en quelques années de l’âge de la petite enfance à l’âge de la maturité.

Actuellement la chromothérapie scientifique est déjà utilisée par les physiothérapeutes pour traiter une grande variétés de douleurs musculaires ou squelettiques tant aigues que chroniques, par les dentistes pour traiter les tissus de la muqueuse buccale et pour traiter diverse forme d’ulcération, par les dermatologues pour traiter l’acné, l’œdème, les vergetures, le psoriasis, les ulcères de la peau, les brûlures, les blessures et toute sorte de dermatites, par les rhumatologues pour soulager la douleur, pour traiter les inflammations chroniques et certaine maladies auto-immunes et par bien d’autres spécialistes par exemple pour traiter les maladies de l’oreille moyenne et interne, pour régénérer les nerfs etc.     

Historique de la Chromothérapie Scientifique


Papyrus ancient sur la Lumière et les couleurs

origine :

La chromothérapie scientifique est l’une des plus anciennes modalités thérapeutiques utilisée pour traiter toute sorte de problèmes de santé. En effet, si on regarde avec attention on se rend compte qu’elle est une technique de soins ancestrale. Les bienfaits procurés par la lumière solaire dans le traitement des maladies, l’héliothérapie, sont exploités depuis déjà plus de 4.000 ans.

On en retrouve les traces chez les anciens égyptiens qui traitaient une pathologie de la peau, probablement le vitiligo, en frottant celle-ci avec une herbe similaire au persil et en l’exposant ensuite à la lumière du soleil. Les propriétés photo sensibilisante de cette herbe combinée aux rayons du soleil devaient créer une sorte d’intense coup de soleil, qui peut à peut en se résorbant après la phase inflammatoire primaire engendrais une hyper pigmentation permettant de ré-pigmenter la peau dépigmentée qui est la caractéristique au vitiligo.

Les anciens Grecs et les Romains utilisaient eux aussi les pouvoir guérisseur du soleil. Hippocrate conseillait l’exposition à la lumière solaire pour les patients dépressifs, et croyais fermement que le gens du sud était plus joyeux puisqu’ils bénéficient naturellement d’une meilleure exposition au soleil.

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, en Europe on traitait certain patient soufrant de la rougeole, de la rubéole ou de mélancolie avec de la lumière rouge en les disposant dans une pièce aux grande fenêtres teintées de rouge et au murs drapés de cette même couleur. Un de ces patients étais par ailleurs assez fameux puisqu’il s’agit de George III Roi de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord. 

Le traitement de certaines pathologies par la lumière resurgit à la fin du XIXe siècle par l’intermédiaire de Niels Finsen Ryberg, un médecin Danois et un grand scientifique qui a remporté en 1903 le prix Nobel de médecine en reconnaissance de sa contribution au traitement de certaines maladies, notamment le traitement du lupus à laide de sources de lumières artificielles.

Dans les années cinquante la lumière bleue commence déjà à être utilisée pour traiter l’ictère de la naissance, la jaunisse des bébés due a l’écoulement de la bilirubine dans le flux sanguin. Cette technique de photo-médecine est encore utilisée aujourd’hui.

 En 1967 Endre Mester, un médecin Hongrois, a effectué une série d'expériences sur le potentiel carcinogène des lasers en projetant la lumière d’un laser à rubis de faible puissance (694 nm) sur le dos d’une souris. Il espérait pouvoir démonter sa dangerosité, mais à sa grande surprise, le laser ne causa pas de cancer, au contraire il favorisa la repousse et la croissance des poils sur le dos de l'animal qu’il avait rasé dans le but de réaliser l’expérience.

L’impulsion initiale pour l’usage à grande échelle des LED dans un but thérapeutique, a été déclenchée par la NASA, lorsqu’elle a noté que des lumières de longueur d'onde spécifiques permettais d’accélérer la croissance de certaines plantes et de diminuer grandement le temps de cicatrisation des plaies subies par les astronautes. Ensuite la NASA mis a profit dans les vols spatiaux les propriétés thérapeutiques des LED en raison du faible degré de cicatrisation des plaies rencontrées par les astronautes dans l'espace en conditions d'apesanteur. Le même genre de problèmes de cicatrisation que rencontre les Marines dans les sous-marins sous haute pression atmosphérique.

Cette recherche initiée par la NASA a fait prendre conscience à la communauté scientifique, médicale et industrielle des possibilités offertes par le traitement à l’aide des LED. Il en à découler un grand nombre de nouvelles recherches et de publication scientifiques faite par des hôpitaux universitaires et des laboratoires privés. Les résultats trouvés on étés si convainquant que les LED sont maintenant utilisées très largement pour traiter une grande variété de conditions allant de la plus simple indication dermatologique au plus complexe des traitements tel que certain cancer de la peau ou des LED sont utilisées en conjonction avec des produits actifs photosensibles, c’est ce que l’on appelle la « Photo Thérapie Dynamique ».

Ce n’est cependant que en 2002 que la FDA, la Food and Drug Administration approuva l’usage des LED pour usage thérapeutique, enfin !            

 

Mécanismes d'action de la Chromothérapie Scientifique


Chromothérapie Scientifique Mitochondrie NOS CELLULES AIMENT LA LUMIÈRE !

De la même façon que les plantes utilisent la chlorophylle pour convertir la lumière du soleil en énergie, la lumière des LED déclenche des réactions photo-biochimiques intracellulaires spécifiques aux types de couleurs utilisées, les longueurs d’ondes.

UNE GRANDE DÉCOUVERTE

Un nombre croissant de preuves suggère que le mécanisme de la chromothérapie scientifique, doit être attribué à l'activation de certains composants de la chaîne respiratoire mitochondriale ce qui initie une cascade de réactions cellulaires primaires et secondaires ayant des implications locales et tertiaire aux implications systémiques.

C’est la biologiste Russe Tina Karu qui démontra en 1995 que le photo-accepteur de la lumière rouge et de l’infrarouge proche, est la protéine terminale de la chaîne respiratoire mitochondriale : la cytochrome c oxydase. Il semble bien que ce soit la que réside un siège important des effets de la photobiomodulation. Toutefois il ne faut pas exclure que d’autres structures biologiques, protéiques ou moléculaires soient aussi en causes mais elles sont mal connues.  
  

LES MITOCHONDRIES SOURCE DE LA VIE L'incidence du bon fonctionnement des mitochondries sur le maintient de la vie et de la santé est phénoménale. Il faut savoir qu’un organisme humain ne compte pas moins de dix mille milliards de ces mitochondries responsables, chaque jour, de la production d'environ 40 kg d'ATP. Hors, l’ATP est ce que l’on appelle la « monnaie énergétique universelle » et les cellules utilisent cette molécule énergétique pour effectuer tous les travaux nécessaires au maintient de leur vitalité.

Les mitochondries qui se comportent comme de véritables centrales énergétiques cellulaires ne produisent pas moins de 90 % de toute l'énergie nécessaires à la vie. Leur donner de la lumière d’une façon dosée c’est les aider dans cette tache. Dans ce sens, on peut considérer que la lumière fait partie des nutriments des mitochondries puisque les cellules illuminées par la lumière des LED se comportent comme d’extraordinaires récupérateurs d’énergie.

Il faut savoir que les mitochondries sont particulièrement sensibles au stress oxydatif causé par les radicaux libres. Favoriser avec de la lumière le bon fonctionnement de la chaine respiratoire mitochondriale c’est aider la vie, car les dysfonctionnements mitochondriaux sont la cause du vieillissement et sont responsables du développement d’un nombre incalculable de maladies.

De nombreuses études démontrent que la chaine respiratoire des mitochondries, la cytochrome c oxydase est en cause dans les effets de la photobiomodulation et confirment une très forte augmentation de la synthèse d’ATP et de la consommation d’oxygène après leur irradiation par la lumière des LED.

Ce sont donc elles qui seraient les cibles premières de la Photobiomodulation !            

Liens :

Light-Emitting Diodes (LED) in Dermatology

Therapeutic photobiomodulation for methanol-induced retinal toxicity

Video d'animation 3d de la chaîne respiratoire mitochondriales


La chaîne respiratoire mitochondriale, véritable moteur de nos cellules correspond à une association de complexes protéiques présents au sein de la membrane interne de la mitochondrie et producteurs d'ATP.

Les lumières colorées utilisées en chromothérapie scientifique permettent d'activer cette chaine respiratoire au niveau de la cytochrome c oxydase (vidéo en Anglais). 

Effets de la lumière au niveau cellulaire  


Effets de la lumière au niveau cellulaire Désencombrer la cellule

La présence de monoxyde de carbone (CO) peut bloquer la respiration cellulaire en se liant à la cytochrome c oxydase à la place de l'oxygène : un flash de lumière d’une certaine longueur d’onde (couleur) est capable de déplacer le CO, ce qui permet de lier à nouveau l'oxygène à la cytochrome c oxydase et de remettre en route le mécanisme de la chaine respiratoire.

Les cellules utilisent aussi l’oxyde nitrique (NO) pour réguler les processus de la chaîne respiratoire mitochondriale, ce qui entraîne un changement dans le métabolisme cellulaire. Par exemple, pendant un processus inflammatoire la cytochrome c oxydase peut être encombré par de l’oxyde nitrique. Hors la lumière est capable de photo-dissocier l’oxyde nitrique et de l’éjecter dans la matrice extra-cellulaire ce qui permet à l'oxygène de se lier à nouveau au cytochrome c oxydase et ce qui remet en route l'activité normale de la chaîne respiratoire.

 

Quand les cellules sont exposées à la lumière on observe :


  • Une augmentation de la production d'ATP
  • Une augmentation de la production d’enzymes
  • Une réduction et une prévention de l'apoptose
  • Une stimulation de l'angiogenèse
  • Une augmentation de la micro circulation sanguine
  • Une stimulation des « facteurs de transcription »
  • Une prolifération cellulaire
  • Une modulation des niveaux de cytosines
  • Une modulation des facteurs de croissance
  • Une modulation des médiateurs inflammatoires
  • Une augmentation des protéines anti-apoptotiques
  • Une modulation de la synthèse de l'ADN
  • Une modulation de la synthèse de l'ARN
  • Une modification de la perméabilité membranaire
  • Une augmentation de la régénération des vaisseaux lymphatiques
  • Une réabsorption des œdèmes
  • Une augmentation de la régénération nerveuse
  • Un métabolisme cellulaire amélioré
  • Une augmentation de la prolifération des fibroblastes
  • Une augmentation de la synthèse du collagène
  • Une transformation des fibroblastes en myofibroblastes
  • Des suppressions de processus immunitaires indésirables
  • Une augmentation de l'activité des leucocytes
  • Des formations de nouveaux capillaires
  • Une augmentation de la production de facteurs de croissance
  • Une réduction de l'excitabilité du système nerveux
  • Une diminution de l’activité des fibres nerveuses C

Liens vers la bibliothèque de ressources scientifiques  


Pubmed : US National Library of Medicine - National Institutes of Health

Les liens ci-dessous mènent vers la page de recherche d’une base de données spécialisée. Des extraits de documents peuvent y être consultés, certains sont disponibles gratuitement et entièrement alors que d’autres ne le sont que partiellement et doivent faire l’objet d’un payement pour être consulté dans leur entièreté.

Découvrir les documents gratuits ici

Découvrir tous les documents (gratuits et payants) ici

Bon à savoir : Vous pouvez changer le mot clé de la recherche et explorer la base de données avec d'autres termes tels que : Photothérapie, LED Therapy, LLLT, Low Level Light Therapy etc.

Remarque : La majorité des documents concernant la photothérapie sont publiés dans des revues médicales anglaises. Pour obtenir une traduction française des articles consultés, copiez l’adresse de l'article choisi (barre d’adresse) et collez cette adresse dans Google Traduction

Venez découvrir les pouvoirs
 de la lumière et des couleurs
 au Cours de Chromothérapie

Fonctionnement de la Chromothérapie Psycho-Thérapeutique


Management du Stress par la chromothérapie. Femme heureuse dans coussins de couleurs Savoir guérir des chocs et se libérer des traumatismes grâce aux couleurs

Les évènements heureux et malheureux de notre vie forment notre expérience et conditionnent notre perception du monde tout autant qu’ils conditionnent la perception que nous avons de nous-mêmes, de nos sensations et de notre monde intérieur. Ils déterminent aussi de façon absolument essentielle, la façon dont nous interagissons avec les autres et dont nous interagissons avec notre environnement.

Or, selon la force et l’intensité des évènements vécus, selon leurs fréquences, leurs récurrences, et selon la résilience de notre système nerveux, ces évènements laissent en nous des empreintes qui se manifestent plus tard sous forme de symptômes physiques, émotionnels ou psychiques.

Management du Stress

L’ensemble des maladies dites psychosomatiques en est le plus bel exemple, elles trouvent pour la plupart d’entre elles leurs origines dans les mémoires enregistrées lors de situations plus ou moins traumatisantes. Dans les cas de dérégulations nerveuse, la couleur est un outil très efficace pour pouvoir apporter une « réponse d’autorégulation » au système nerveux, c’est ce que nous propose d’expérimenter la Chromothérapie Psycho-Thérapeutique.

Une psychothérapie respectueuse, catalysée par les couleurs et orientée sur les ressources

Cette nouvelle forme de Chromothérapie développée par le professeur Pierre Van Obberghen à l'Institut de la Couleur, nous aide à prendre contact avec nos « Ressources » et nos richesses intérieures qui sont absolument essentielles à notre survie et à notre bien-être.

Grâce à ces ressources, notre système nerveux s’organise dans un état de stabilité et de cohérence qui nous permet de nous sentir à l’aise dans le moment présent.

En chromothérapie Psycho-Thérapeutique, l’utilisation d'immersions dans les couleurs, des coussins de couleurs et de la peinture instinctive (art-thérapie), combinés pour travailler en synergie ou bien utilisés de façon individuelle, permet de créer toutes les conditions favorables à la décharge douce et contrôlée de l’énergie nerveuse et à l’apprentissage de l’autorégulation.

Vous pouvez vous informer sur l'utilisation
 de la Chromothérapie Psycho-thérapeutique en suivant
 une Formation de Chromothérapie 

rappel


Les couleurs ne sont pas des médicaments ! La chromothérapie telle qu’elle est enseignée par l’Institut de la couleur ne vise jamais à remplacer la médecine traditionnelle, elle est une méthode de bien-être et de santé complémentaire, pas une méthode médicale.

Nul n'est censé remplacer par la chromothérapie les soins qui lui sont prescrits par son médecin traitant. Si vous désirez expérimenter la chromothérapie alors que vous êtes souffrant, parlez-en d'abord à votre médecin, il vous encouragera peut-être à l'utiliser en complément ou en accompagnement des soins qu'il vous prescrit déjà. De même, nul n'est censé soustraire un tiers aux bons soins de son médecin traitant et vouloir remplacer ces soins par de la chromothérapie.

Toutefois, si vous êtes un praticien de santé qualifié et que vous désirez pratiquer cette méthode complémentaire avec vos patients, renseignez-vous d'abord sur les lois en vigueur dans votre pays ou dans votre région. En Suisse, cette méthode est encouragée par les assurances maladie qui y voient sans doute un moyen efficace de faire baisser les frais exorbitants qu'engendre parfois l'usage immodéré de la médecine traditionnelle occidentale.

Retour